Matthias Pintscher (*1971)

Matthias Pintscher, compositeur et chef d’orchestre allemand, étudie le piano, la percussion et le violon puis la direction d’orchestre et dirige très tôt l’orchestre des jeunes de sa ville. Cette expérience affermit son goût pour la musique orchestrale et se retrouve dans ses premières oeuvres, marquées par la dimension symphonique. Après un voyage d’études à Londres en 1988, il suit les cours de composition de Giselher Klebe à la Hochschule für Musik de Detmold. En 1990, il rencontre Hans Werner Henze et étudie, de 1992 à 1994, avec Manfred Trojahn à Düsseldorf.

De nombreuses bourses d’étude et résidences jalonnent un parcours exceptionnellement rapide et fécond sur le plan créatif. Il est l’auteur de deux opéras d'un ballet et de nombreuses pièces instrumentales qui portent en elles une sorte de théâtre imaginaire et sonnent alors comme de véritables dramaturgies musicales. L’influence des arts visuels et de la poésie est sensible : l’oeuvre de Giacometti est parfois évoquée et la poésie de Rimbaud est présente dans de nombreuses pièces qui cherchent à rendre la couleur sonore de la langue française et le style du poète. Le compositeur qualifie sa musique de « Sprach-musiken », mettant ainsi en valeur l’aspect dramatique de son oeuvre et le pouvoir déclamatif qu’il donne au son.

En 2008, Pierre Boulez et le Chicago Symphony Orchestra créent Osiris et en avril 2013, son oeuvre Hérodiade-Fragmente est interprétée par l’Orchestre Philharmonique de Vienne au Musikverein de Vienne sous la direction de Christoph Eschenbach. Depuis 2007, Matthias Pintscher est professeur de composition l’École Supérieure de Musique et Théâtre de Munich et directeur artistique de l’Atelier de Heidelberg au festival Printemps de Heidelberg. Il mène aussi une importante activité de chef d’orchestre, appelé dans le monde entier à diriger des orchestres et ensembles parmi les plus renommés. Après une résidence auprès de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrücken puis la Philharmonie de Cologne et auprès de l’Orchestre Symphonique de la radio de Stuttgart, il s’installe New York. En 2012, l’Ensemble Intercontemporain le nomme directeur musical, poste qu’il occupe àpartir de la saison 2013-2014. En 2014, il est nommé professeur de composition à la Juilliard School. De 2016 à 2018, il est le chef d’orchestre principal de l’orchestre de l’Académie du Festival de Lucerne. Cette implication auprès des étudiants et des jeunes musiciens s’est accompagnée d’une participation à la Karajan Academy de la Philharmonie de Berlin en 2017-2018.

Oeuvres:

  • A twilight's song pour soprano et 7 instruments (1997) + d'infos
  • Figura I pour accordéon et quatuor à cordes (1998) + d'infos
  • Uriel pour violoncelle et piano (2011) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: