Duo Hélène Fauchère et Uli Fussenegger

Hélène Fauchère, soprano
Soprano française, Hélène Fauchère étudie la flûte traversière avant de débuter le chant. Après avoir travaillé avec Gaël de Kerret, elle intègre la classe de Fusako Kondo au CRR de Paris, où elle se produit à plusieurs reprises avec les pianistes Tristan Raes, Ryoko Hisayama et Romain Descharmes, et obtient un premier prix de perfectionnement en 2007. Bénéficiant depuis six ans de l’enseignement de Malcolm King, et depuis deux ans de celui de Chantal Santon-Jeffery, elle a également reçu celui de Howard Crook pour l’interprétation de la musique ancienne, ce qui lui a donné l’occasion de travailler avec des musiciens tels que Kenneth Weiss, Jean Tubéry et Noëlle Spieth, ainsi que de suivre les formations professionnelles de Royaumont.
Parallèlement, elle a soutenu un master de musicologie à la Sorbonne, traitant des rapports entre la musique et la poésie à travers les mises en musique des poèmes de Stéphane Mallarmé, et a obtenu des prix d’histoire de la musique, d’analyse et d’orchestration dans les classes de Corinne Schneider et d’Alain Louvier au conservatoire de Paris.
Elle s’intéresse très tôt à la musique d’ensemble, notamment à la musique de chambre qu’elle a pratiquée avec les étudiants du Quatuor Ysaÿe : Respighi, Hindemith, Schönberg, Chausson.
Collaborant en tant que soliste avec le Klangforum Wien, l’Ensemble Modern, l’ensemble Contrechamps, l'Experimentalstudio des SWR et le Kammerorchester de Munich, elle se produit dans le monde entier invitée par de prestigieux festivals.
En mars 2010, elle est la créatrice de l’un des deux rôles principaux de l’opéra Wüstenbuch de Beat Furrer, avec le Klangforum de Vienne, dans une mise en scène de Christophe Marthaler à l’Opéra de Bâle. Elle a chanté  le rôle de la Jeune Femme Blonde dans l’opéra d’Oscar Bianchi Thanks to my eyes avec l’Ensemble Modern sous la direction de Franck Ollu. Au cours de la saison 2012-2013, elle est notamment Freia et Gutrune lors de la reprise de Ring Saga (T&M) à Reggio Emilia et chante Neither de Morton Feldman sous la direction de Stefan Schreiber, dans une mise en scène de Matthias Rebstock. Elle crée Übürall de Vito Žuraj avec l’Ensemble Modern, ainsi que Woyzeck d’Aurélien Dumont avec l’ensemble 2E2M.
(Reproduit avec l’aimable autorisation du Festival Archipel)

Uli Fussenegger, contrebasse
Uli Fussengger a étudié avec Franz Dunkler à Feldkirch et avec Ludwig Streicher à Vienne. Après quelques années pendant lesquelles il joue énormément de concerts, en mettant un accent sur la musique ancienne et les techniques de jeu historiques authentiques, il se spécialise dans la musique contemporaine et devient membre de Klangforum Wien en 1987.
Il a travaillé depuis comme musicien d'ensemble aussi bien que soliste et de nombreuses œuvres ont été écrites pour lui, entre autres par Georges Aperghis, Bernhard Lang, Beat Furrer, Matthias Pintscher et Mauricio Sotelo. Son domaine d'expertise englobe également l'improvisation et l'électronique.
Uli Fussenegger est le fondateur et directeur du label de disques DURIAN Records. Il enseigne à la Haute École de Musique de Lucerne et aux cours internationaux pour la musique nouvelle à Darmstadt.
(Traduit de l'anglais par Ana-Isabel Mazón et reproduit avec l’aimable autorisation du Festival Archipel)

Concerts SMC Lausanne