Septuor par 13 sources

pour sept instruments
2016, Vinko Globokar

Vinko Globokar est éloigné de toutes attaches nationales, il fuit les « écoles ». Il s'intéresse tout particulièrement au potentiel inventif de l'interprète et l'invite souvent à créer au sein d’un groupe.  Pour lui, la musique est un outil de revendication et de critique sociale. Les questions d'ordre politique et anthropologique l’amènent à explorer de nouvelles techniques, de nouveaux matériaux et de nouvelles formes de représentation qu’il concrétise bien souvent dans le théâtre musical. Concernant le Septuor par 13 sources il confie ceci : « Le titre de cette pièce peut paraître énigmatique. Il n'y a que sept musiciens, mais certains d'entre eux jouent plusieurs instruments, dont un lupophone, qui m'était jusqu'à présent inconnu. Cette pièce se présente comme une suite de treize solos virtuoses pendant que les six autres musiciens accompagnent, développent, commentent, contredisent ou même parlent de tout autre chose. Ce sont des soliloques tourmentés, faisant appel à des paramètres musicaux quasi bruitistes et à des situations dramatiques, quant à leurs significations, c'est bien au public de les trouver. »

Concert SMC Lausanne:

  • Lundi 23 avril 2018 (Saison 2017-2018)
    Pre-art soloists + lire
    Oeuvres de Wirth, Janevska, Roth, Kaleli, Arter et Globokar