Capriccio per Goldner

pour flûte à bec et violon
2017 - Création suisse, Wolfram Schurig

Les dessins d’Egon Goldner sont constitués d’éléments graphiques on ne peut plus simples. Avec une précision inimitable, il compose des scénarios d’une intense puissance visuelle, parfois profondément troublante, comme dans Mörderspiel (Kampffeld)/Jeux de Massacre (champ de bataille), datant de 1971. Des lignes sont mises en évidence, s’accumulent, et de ce traitement graphique surgissent des combattants... Le fait que des éléments graphiques fondamentaux s’éloignent du cadre formel strictement défini et de leur ordonnance nouvelle est une constante dans les travaux de Goldner. Ainsi, le contenu naît de la forme et de l’ordonnance. Cette approche étant particulièrement musicale, il n’est pas étonnant que nombre de ses œuvres puissent se lire comme des partitions.
« Dans Capriccio per Goldner, j’ai tenté de m’inspirer des moyens d’expression de cet artiste en les transposant en musique. J’ai élaboré avec des éléments musicaux basiques un scénario sonore clairement défini, avec d’une part, quelques manipulations de la technique de jeu, telles des modifications de structures, des augmentations et des diminutions, des changements de métrique, des variations micro-tonales, et d’autre part, en mettant en déséquilibre successivement l’ordre des segments de gammes chromatiques descendantes.
L’idée sous-jacente est de créer une échelle de l’intensité expressive dans laquelle la dramaturgie du contenu musical soit toujours en proportion avec le déplacement du geste sonore par rapport à sa disposition initiale, qui - comme surface de frottement - transparaît en permanence. » (Wolfram Schurig)
Capriccio per Goldner, commande de l’ensemble Two Whiskas, est dédiée à Caroline Mayrhofer et Ivana Pristašová. Cette composition a bénéficié du soutien financier du Gouvernement du Vorarlberg et d’Austro Mechana.

Concert SMC Lausanne:

  • Lundi 2 décembre 2019 (Saison 2019-2020)
    Duo Two Whiskas + lire
    Oeuvres de Di Scipio, Schuring, Jakober, Bianchi, Kaiser, Iannotta et Kerschbaumer