Khal Perr

pour quintette de cuivres et deux percussions
1983, Iannis Xenakis

Iannis Xenakis, Khal Perr pour quintette de cuivres et percussions (1983)
Fortississimo, sans vibrato, toutes les notes accentuées : dès les premières secondes, le ton est donné. Les cuivres font entendre un tétracorde chromatique grec (si bémollasol dièsefa) qui imprime une vive couleur de fanfare. S’intercalent alors des sections de notes répétées donnant l’impression d’un crépitement général, adouci par quelques glissandi çà et là. 
Pour contrecarrer l’aspect unidimensionnel des impacts de cuivres, le vibraphone et les peaux (bongos, tom-toms et grosse caisse) apportent de la profondeur à la texture musicale. A cela s’ajoutent des micro-décalages temporels donnant aux phrases mélodiques l’impression d’émerger et de disparaître à l’horizon, véritable recréation de l’espace par le rythme et le timbre.
 

Concert SMC Lausanne: