Linea

pour deux pianos, vibraphone et marimba
1972-1974, Luciano Berio

Linea peut être présentée comme une composition basée sur le travail des plans sonores. Berio commence ce travail dès le choix de la distribution : la combinaison de deux pianos avec un vibraphone et un marimba doit permettre le meilleur mélange possible des sonorités et ainsi, ne pas souligner – en complète opposition avec une tendance largement répandue de la musique moderne - l’élément percussif du piano et des instruments à percussion. Comme le suggère le titre Linea, la pièce débute par une ligne mélodique très concise, évoluant dans un espace réduit du registre moyen exposée à l’unisson par les 4 instruments, qui se révèle être, dans le déroulement de l’œuvre, un travail sur les plans sonores. Pour Berio, le défi semble donc avoir été de ne pas tenter d’obtenir des effets de plans sonores en utilisant des accords immobiles à plusieurs voix, mais en recourant à la polyphonie de quelques voix amplifiées à l’extrême.

Concert SMC Lausanne: